Lorsque l’on aime quelqu’un, on part en voyage avec cette personne, tout au long de sa vie. Mais parfois la mort nous sépare de notre partenaire avant que ce voyage ne soit achevé.

Cette lettre d’amour a été écrite par une veuve enceinte, et adressée à son compagnon décédé, Eung-Tae Lee. Elle a été découverte dans une tombe ancienne, à Andong, en Corée du Sud.

L’homme, un membre du clan Goeseong Yi, a vécu au 16ème siècle, et est décédé bien avant sa compagne, à l’âge de 30 ans.

Bien qu’il ait été momifié, sa mort reste tragique et émouvante.

La lettre était posée sur son torse, tel un symbole d’amour qui l’a accompagné depuis 1582. Sa femme, enceinte, l’a écrite pour lui alors que son quotidien s’effondrait autour d’elle.

lettre amour 1

Ces sandales l’accompagnaient aussi dans la tombe, des sandales tressées avec amour, et faites d’écorce de chanvre, et des cheveux de son épouse éplorée.

lettre amour 2

Voilà ce qui est écrit :
Au père de Won
1er juin 1586
Tu m’as toujours dit : “Ma chérie, vivons ensemble jusqu’à ce que nos cheveux soient gris, et que nous mourions le même jour.” Et pourtant tu m’as abandonnée. Mon petit garçon et moi n’avons plus personne à écouter, et nous ne savons plus comment vivre. Comment as-tu pu partir sans moi ?
Ne m’as-tu pas offert ton cœur, et n’ai-je pas fait de même ? Lorsque nous nous allongions côte à côte, tu me disais toujours “Ma chérie, est-ce que les autres couples s’aiment vraiment autant que nous ? Sont-ils comme nous ?” Comment as-tu pu laisser tout ça derrière toi, pour partir sans moi ?
Je ne peux pas vivre sans toi. Je veux te rejoindre. Emmène-moi avec toi, où que tu sois. Je ne peux pas oublier mes sentiments pour toi, et mon désespoir est immense. Que puis-je faire de mon cœur, désormais, et comment pourrais-je vivre avec notre enfant qui te regrette ?
Je t’en prie, lis cette lettre, et réponds-moi dans mes rêves. Si je t’écris cette lettre, et que je la mets ici, c’est parce que je veux t’entendre dans mes rêves. Lis-la bien, et parle-moi.
Lorsque j’accoucherai de notre enfant, qui pourra-t-il appeler Père ? Quelqu’un peut-il comprendre ce que je ressens ? Cette tragédie est incommensurable.
Toi, tu es simplement dans l’au-delà, et tu ne ressens pas toute la peine que j’éprouve. Ces tourments que je te décris maladroitement, ils sont immenses. Lis attentivement cette lettre, et viens à moi dans mon sommeil, montres-toi en détail, et parle-moi. Je crois que je peux te voir en rêve. Viens à moi en secret, et montres-toi. Je pourrais continuer à te parler jusqu’à la fin des temps, mais je vais m’arrêter ici.

L’amour transcende le temps. L’amour que ce couple a partagé il y a des siècles de cela était tout aussi fort que celui que l’on peut ressentir de nos jours. C’est vraiment quelque chose d’incroyable.

Rating: 4.2. From 6 votes.
Please wait...