anonymous

Suite au carnage qui a eu lieu dans les locaux de Charlie Hebdo, les Anonymous de l’opération OpGII ont stoppé leur cyberattaque.

Mardi, le site Internet du ministère de la Défense a été victime d’une attaque des Anonymous de l’opération OpGII. Le site était difficilement accessible, voire totalement inaccessible pendant plusieurs heures.

Mercredi matin, une attaque terroriste dans les locaux de Charlie Hebdo a fait 12 morts et 7 blessés, dont 4 graves. Suite à ces tragiques événements, le groupe de hackers a annoncé ceci via Twitter : « Suite à la Fusillade qui a eu lieu à Paris, nous arrêtons momentanément nos attaques sur le site du ministère de la Défense ».

Une cyberattaque visant à venger la mort de Rémi Fraisse ?

L’attaque, menée semble-t-il par deux adresses IP, aurait eu pour but de venger la mort de Rémi Fraisse, le jeune militant écologiste tué par une grenade lancée par les forces de gendarmerie nationale lors des manifestations contre la barrage de Sivens.

L’attaque DDoS (technique du déni de service distribué) consiste à submerger de requêtes le site en en question afin de le faire « planter ».

 

« Op Charlie Hebdo »: les Anonymous vont venger Charlie Hebdo

Sur Twitter, le groupe de hackers délivre un  » message aux ennemis de la liberté d’expression »: « Attendez vous à une réaction massive et frontale de notre part ». Sur le site Pastebin, les Anonymous, dans un premier temps, présentent leurs condoléances aux « familles des victimes de cet acte lâche et abject. »

Ensuite, le collectif prévient: « Anonymous ne laissera jamais ce droit bafoué par l’obscurantisme et le mysticisme. Nous combattrons toujours et partout les ennemis de la liberté d’expression. (…) La liberté d’expression et d’opinion est une chose non négociable, s’attaquer à elle, c’est s’attaquer à la démocratie. Attendez vous à une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement. »
On ne connait pas encore la teneur exacte de ces représailles, toutefois, on peut supposer que les Anonymous s’attaqueront aux sites d’organisations terroristes ou fondamentalistes, ainsi qu’à leurs comptes Twitter et Facebook.

 

Vidéo: Anonymous déclare la guerre aux terroristes

Anonymous balance les comptes de jihadistes sur Twitter

Le collectif Anonymous a décidé de se venger des jihadistes en dévoilant sur la toile les comptes Twitter de jihadistes présumés, comme le révèle le site du Soir « Geeko ».

Sur le réseau social, les hackers ont ainsi publié un message (« Lien vers une liste de comptes Twitter de jihadistes. Demander à Twitter le blocage de ces comptes ») accompagné d’un lien menant au site Pastebin.

Rating: 4.2. From 9 votes.
Please wait...