Certaines personnes se reconnaîtront peut-être dans ces dix-huit points…
Il ne faut pas croire que parce que l’on se montre sociable et amical envers les autres, on ne cache pas en réalité une grande timidité en nous. Si vous vous reconnaissez là dedans, il y a de fortes chances pour que vous soyez tiraillé à la fois par l’envie de partager des choses avec autrui, et celle d’être tranquille, seul avec vous-même.

1. Vous n’êtes pas anti-social, vous êtes « sélectivement social ».

2. Vous avez un, deux, voire trois très bons amis qui sont votre vie entière. Vous n’êtes pas vraiment adepte des grands groupes d’amis, c’est tout simplement trop pour vous.

3. Les événements sociaux qui sont censé être des « rites de passage », comme par exemple les bals de fin d’année, les soirées organisées par la fac et autres grands rassemblements ne sont tout simplement pas faits pour vous. Vous ne les comprenez pas, cela vous paraît dénué de sens et d’intérêt et vous faites votre possible pour rester à l’écart de ce genre de trucs.

4. Ce n’est pas souvent que vous choisissez d’honorer une fête de votre présence, parce que vous sélectionnez. Mais quand vous êtes là, c’est vous qui mettez l’ambiance. Vous dansez sur la table et vous enquillez les shots jusqu’à 5 heures du matin.

5. …Après cela, vous vous retirez dans une solitude complète pendant trois jours pour vous ressourcer.

6. Vous évitez les gens, mais quand une interaction est inévitable, vous donnez l’impression que rien ne vous enchante plus que de leur parler.

7. Quand vous avez un rendez-vous galant, vous êtes souvent incompris parce que vous êtes bavard pendant le dîner, sous souriez, vous riez puis vous ne répondez pas à ses messages pendant plusieurs jours parce que vous avez juste envie d’être tranquille…

8. On vous accuse parfois de flirter avec tout le monde, ce qui vous fait rire intérieurement puisque vous arrivez à peine à supporter une poignée de personnes.

9. Vous gardez un air un peu mystérieux, de façon complètement non – intentionnelle. (Il n’y a pas vraiment de mystère. Simplement, vous ne ressentez pas un besoin pressant d’informer tous les réseaux sociaux de ce qui se passe dans votre vie toutes les deux minutes.)

10. Sans parler du fait qu’il vous arrive parfois d’avoir des moments ou vous êtes très présent sur les réseaux sociaux, avant de suspendre votre compte pour un mois.

11. Vous êtes parfois maladroit, parce que vous ressentez parfois le besoin de vous comporter comme une sorte de bouée de sauvetage émotionnelle pour les autres, alors que vous êtes vous-même mal à l’aise.

12. Vous n’avez jamais vraiment compris la dichotomie « introverti/extraverti » parce que… vous êtes un peu les deux.

13. Vous êtes souvent dans la mouise parce que les gens pensent que vous êtes la personne la plus apte, la plus à l’aise pour parler lors d’une présentation orale, exposer un problème au patron, faire un discours, etc. Alors qu’en fait, vous avez envie de vomir rien qu’en y pensant.

14. Vous êtes constamment tiraillé entre l’envie d’être reconnu pour vos efforts et votre ardeur au travail, le désir vous voir enfin récompensé par le succès et la reconnaissance de vos pairs… Et la peur panique qui vous gagne si quelqu’un vous porte plus de 30 secondes d’attention.

15. Vous êtes une véritable énigme, même pour vous-même. Inutile de dire que l’indécision est votre talon d’Achille.

16. L’endroit ou vous vous sentez le plus à l’aise ? Assis seul à une table d’un café. Vous êtes entouré de gens, vous les observez, mais vous restez seul et personne ne vient vous déranger.

17. Vous aimez voyager seul, mais vous aimez aussi rencontrer de nouvelles personnes sur la route.

18. Vous avez mis des années avant de vous rendre compte que vous étiez un grand timide. Et quand vous dites aux gens, même à votre famille ou a vos amis les plus proches, qu’en fait vous êtes « juste un peu timide », ils marquent une pause, puis ils vous regardent avec de grands yeux, comme si ils réalisaient soudain quelque chose d’évident.

Rating: 4.7. From 32 votes.
Please wait...