Voici le top des pires prisons du monde. Des endroits cauchemardesque dans les actes les plus abominables ont lieu. Bref je vous laisse découcrir ceci en image 🙂

N°10. Camp de guantánamo :

Une des pires prisons du monde.Le Camp de Guantanamo, le camp 7, entouré d’un épais voile de mystère, renferme une quinzaine de détenus de «très grande valeur».
Au fur et à mesure du nombres d’informations receuillis contre le gré du gouvernement américain,le Camp de guantánamo ressemble plus à un camp de concentration de l’époque soviétique plutôt qu’à une prison respectant les droits de l’Homme internationaux.

Camp de guantánamo

N°9. La prison de Nairobi, au Kenya :

Les prisons au Kenya sont tristement célèbres pour leurs conditions de vie épouvantables. E effet la prison de Nairobi, où 4,000 personnes sont entassées dans une installation conçue pour tenir moins de 1,000 personnes confirme cette déclaration. À Nairboi vous trouverez bien 250 prisonniers fourrés dans une pièce conçue pour détenir 50 personnes et où la chance de trouver un matelas pour dormir est infiniment petite. Quelques prisonniers n’ont même pas de vêtements et doivent se coller avec d’autres détenus pour créer une chaleur naturel.

La prison de Nairobi, au Kenya

N°8. La prison de Diyarbakir, en Turquie :

Le CETIM dénonce les conditions déplorables et inhumaines qui prévalent dans les prisons turques et les cas de tortures exercée par les forces de l’ordre (présentation de cas). Le récent « jeûne de la mort » entamé par plus de 300 prisonniers dans 43 prisons turques l’année dernière n’aura eu que peu d?effets sur les pratiques du système judiciaire de ce pays. Le CETIM demande l’envoi du Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, arbitraires et sommaires dans ce pays.
Cette information a tout son sens, une prison qui mérite sa présence dans notre top.

La prison de Diyarbakir, en Turquie

N°7. La prison de Sabenata, au Venezuela :

En un an, 624 prisonniers ont été blessés, tandis que 196 ont été assassiné…En 1994, une gigantesque et meurtrière émeute a même couté la vie à 108 personnes, en l’espace d’une seule journée…
La prison de San Antonio, au Venezuela,est connue pour sa violence mais aussi pour ses infrastructures hors normes.

La prison de Sabenata, au Venezuela

N°6. La prison de La Santé, en France (Paris) :

En 1999, une vague de suicides atteint 124 détenus, la faute à une ingestion inopinée de mort-aux-rats…Davantage modernisée de nos jours, la prison parisienne du XIVe arrondissement a accueilli dans le passé quelques figures reconnues comme Guillaume Apollinaire, Maurice Papon, Jacques Mesrine, Joey Starr, Bernard Tapie ou plus récemment Sami Nacery.

La prison de La Santé, en France (Paris)

N°5. Prison militaire de Tadmor, en Syrie :

La pratique de la torture et des traitements dégradants est source de désespoir dans la prison militaire de Tadmor (Palmyre).
« Vivre à Tadmor, c’est comme marcher dans un champ de mines. La mort peut survenir à tout moment pour cause de torture, de brutalité des gardiens, de maladie ou d’exécution. »
Un ancien prisonnier.
On dit souvent de la prison de Tadmor en Syrie que « celui qui y entre est perdu, celui qui en sort renaît .

Prison militaire de Tadmor, en Syrie

N°4. L’ADX Florence, aux États-Unis :

Aussi surnommée « Florence ADMAX », ADX Florence est une prison dit « Supermax ».
Le terme « Supermax » est en fait une contraction du terme « Super-maximum », et découle du concept appliqué au pénitencier fédéral de Marion, Illinois, en 1983. Au cours de cette année, deux geôliers furent tués par les détenus le même jour durant deux incidents différents. Depuis, certaines prisons se sont converties vers un système Supermax, traduisant l’isolement total du détenu avec le reste du monde carcéral.

L

N°3. Prison d’Etat de Pelican Bay aux États-Unis (Californie) :

Durant les 16 années que Joe Simpson (nom d’emprunt) a passées à l’isolement dans un quartier de haute sécurité de la prison de Pelican Bay, en Californie, le seul être vivant avec lequel il a réellement noué des contacts était une grenouille.
Il l’avait trouvée dans la petite cour où il était autorisé à aller faire de l’exercice de façon irrégulière, et a passé des mois à ramasser des vers et des insectes pour la nourrir.
Plus de 3 000 prisonniers sont détenus dans des quartiers de haute sécurité, les Security Housing Units, en Californie, dans des conditions qu’Amnesty International a récemment qualifiées de «choquantes». Bref une des pires prisons du monde.

Prison d

N°2. Prison de Luriguancho au Pérou :

Quant à la prison Lurigancho au Pérou, elle a été construite pour 3 600 détenus, mais en héberge 10 000 avec seulement 100 gardes.
Ici, ce sont les détenus qui font la loi, et qui poussent même le vice jusqu’à faire élire des délégués de détenus pour faire régner une certaine forme de justice…La prison, initialement conçue pour accueillir 1 500 détenus, en compte actuellement plus de 10 000…Pour ceux qui se font exclure de leur pavillon, la ration quotidienne est d’un bout de pain…

Prison de Luriguancho au Pérou

N°1. Prison de Santa Marta Mexico :

Les prisons d’Amérique latine ont la réputation d’être les plus mal organisées du monde. Dans la Santa Marta de Mexico, plaque tournante du trafic de drogue, emplie de nombreux anciens membres de gangs, des prisonniers se font violer, tuer, mutiler et voler chaque jour. À l’intérieur de la prison, une deuxième prison a même été mise en place pour les plus vilains d’entre eux : le « trou », un espace infecté d’odeurs nauséabondes et de gros et répugnants rongeurs (un trou à rats, donc).

Prison de Santa Marta Mexico
 

Rating: 4.3. From 11 votes.
Please wait...